1 français sur 3 ne se lave pas les mains après être allé aux toilettes

1 français sur 3 ne se lave pas les mains après être allé aux toilettes

21 octobre 2020 0 Par clara

En cette période de pandémie, l’hygiène est un sujet plus important que jamais. Le bon côté du Covid 19, c’est qu’on se lave plus les mains. Normalement. Pourtant, 1 français sur 3 ne se lave pas les mains après être allé aux toilettes.

 

hygiène-mains-santé-intime

 

Si la grippe et la gastro ont reculé grâce à une hygiène manuelle plus importante, elle reste encore insuffisante. Le Coronavirus fait peur et nous pousse à agir. Cela devrait être aussi le cas lorsqu’on va à la selle. Se laver les mains avant et après avoir approché cette zone intime devrait être une obligation. Pourtant, les Français bottent en touche quand il s’agit de se laver les mimines.

C’est en tout cas ce que démontre une nouvelle enquête Ifop mettant en lumière les progrès réalisés dans l”Hexagone en matière de propreté depuis les années 50.

 

Des règles d’hygiène pas toujours respectées…

Il semblerait que le Français ait une réputation à travers le monde un peu douteuse quand il s’agit d’hygiène. Nous aurions même une odeur spéciale, affirment certains étrangers. Ce stéréotype serait donc vrai ?!

Une étude de l’Ifop pour Diogène-France réalisée au cours du mois de février et publiée ce mois d’octobre révèle que l’hygiène globale des Français s’est nettement améliorée depuis les années 1950. Mais que certains Français ne respectent pas toutes les règles de propreté… Étonnant… Notamment parmi les hommes, les personnes âgées et les personnes isolées. Un point crucial en ces périodes de Covid 19 et de reconfinement potentiel.

Bon, le cas n’est pas perdu. En effet, 76% des Français se lavent chaque jour. Mais 24% ne le font pas au quotidien ! Si notre peau n’aime pas être grattée et mouillée tous les jours, il est toutefois conseillé d’au moins se débarbouiller et de se laver les dents. Si dermato et médecins déconseillent la douche quotidienne pour protéger notre peau, un minimum d’hygiène et de propreté est quand même recommandé. Surtout pour nos parties intimes. Comme changer de sous-vêtements tous les jours, chose aussi que les certains Français ne font pas.

 

… Surtout quand il s’agit des mains !

Mais de manière générale, les Français ne sont pas tous très regardant sur l’hygiène de leurs mains au cours de la journée. 29% des Français reconnaissent ne pas se laver les mains systématiquement après être allés aux toilettes. 33% des Français ne se lavent pas systématiquement les mains avant de cuisiner, et près de 50% ne se les lavent pas avant de manger.

 

etude-ifop-hygiene-mains-francais-santé-intime

 

Pire encore, seuls 3 Français sur 10 se nettoient les mains avant de s’occuper d’un bébé (38%), après avoir pris les transports en commun (37%) ou encore après avoir été au contact d’un animal (30%). Et plus surprenant, nos concitoyens ne sont “que” 25% à se laver les mains après s’être mouchés. Pourtant, se laver les mains est le premier geste barrière face à un virus.

 

Des pratiques qui changent en fonction du genre

Une nouvelle surprise (ou pas) apparaît à travers cette étude Ifop. Concernant l’hygiène globale, les femmes sont plus propres que les hommes. 81% se lavent au complet tous les jours contre 71% des hommes. Pour les sous-vêtements, la disparité entre les deux genres est encore plus forte. 94% des femmes changent de sous-vêtements tous les jours, seuls 73% des hommes font de même. Gloups.

Une différence qui se retrouve aussi dans l’application des règles de base édictées par les pouvoirs publics en matière d’hygiène. À peine 68% des hommes se lavent les mains systématiquement après être allés aux toilettes, alors que les femmes sont 75% à le faire. Enfin, 31% des hommes se lavent les mains après avoir pris les transports en commun, contre 42% des femmes.

 

etude-ifop-hygiene-mains-francais-santé-intime 2

 

La seule exception entre les hommes et les femmes concerne le lavage des cheveux. 35% des hommes disent se laver les cheveux tous les jours, alors que 8% des femmes se shampouinent quotidiennement, ce qui n’est d’ailleurs pas recommandé. Celles-ci se lavent plutôt les cheveux tous les deux jours, ou deux fois par semaine.

Chez les femmes, les pratiques ont considérablement évolué entre 1951 et 2020. Les résultats de l’enquête de 1951, réalisée par le magazine Elle, montrent qu’à l’époque, seule une femme sur deux (51%) se lavait quotidiennement, en raison d’un manque d’accès au confort sanitaire de base (eau chaude, accès à une douche, un bain, une salle de bain).

 

Une question de moyens en cause ?

Ce qui ressort le plus dans cette étude est que l’on constate que l’hygiène corporelle est étroitement liée à l’âge et l’isolement social. En effet, si on reprend l’exemple de la douche, 36% des hommes âgés de plus de 65 ans seulement en prennent une chaque jour. Contre 46% pour les femmes.

Il faut aussi prendre en compte que 88% des résidences principales ont accès une douche. Il y a donc encore un bon pourcentage à combler. Néanmoins, une étude réalisée par ce même institut révélait en mars 2019 que 3 millions de Français n’avaient toujours pas les moyens de conserver une hygiène correcte, n’ayant pas accès aux produits de première nécessité (savon, lessive, dentifrice, papier toilette). Vous pouvez d’ailleurs trouver des points solidaires pour déposer des produits pour l’hygiène corporelle dans certains endroits. Renseignez vous si vous souhaiter faire un don.