Épilation du maillot : attention aux infections vaginales !

Épilation du maillot : attention aux infections vaginales !

29 janvier 2020 0 Par clara

L’épilation ou le rasage du maillot est affaire courante de nos jours : trois femmes sur quatre « se font le maillot ». Mais cette pratique aux airs anodins ne l’est pas tant que ça puisqu’elle augmenterait les petits problèmes sous la ceinture, comme les infections vaginales entre autres. Et peu importe que cette épilation soit partielle ou totale.

 

epilation-maillot-infections-vaginales-sante-intime-3

 

La tendance des dernières années est de s’épiler le maillot, plus ou moins, et l’intégral est devenu une pratique courante chez les jeunes filles urbaines notamment. Si la peau lisse est bien agréable à sentir sous les doigts, il n’en demeure pas moins que cette pratique esthétique peut vous amener divers problèmes, comme les infections vaginales. 

En effet, trois femme sur quatre s’épilent le maillot, pour leur propre confort (65%), pour des questions d’hygiène (56%) ou encore pour des raisons esthétiques (41%). Si les raisons évoquées paraissent bien réfléchies, il faut quand même se dire que les poils pubiens sont là pour une bonne raison et les éliminer peut amener à quelques problèmes. Surtout si on ne change pas de culotte tous les jours. Protéger et préserver la flore vaginale est leur fonction principale, et les enlever de cette zone n’est donc pas sans risque pour votre santé intime. 

 

Une forte augmentation du risque d’IST

L’épilation du maillot, une pratique non sans risque donc car si on interroge un peu plus ces dames, on se rend compte que 92% des femmes de l’étude faite par Saforelle en 2018 ont avoué subir des désagréments suite à cela. Et même que plus elles épilaient de surface, plus ces problèmes augmentaient. Rougeurs, démangeaisons, infections urinaires ou mycoses… , on ne compte plus le nombre d’IST que cela peut provoquer. 

Si vous aviez encore des doutes, le panel est pourtant assez évocateur puisque pas moins de 1018 femmes âgées de 18 à 70 ans ont été interrogées ainsi que 233 gynécologues. Cela laisse donc peu de place au doute. Surtout qu’en croisant les résultats, près d’un médecin sur deux confirment les troubles rencontrés par les patientes. Des patientes d’ailleurs avec de plus en plus de symptômes suite à l’épilation du maillot. 

Autre point évoqué : l’outil. Que vous rasiez ou que vous épiliez votre zone intime, et peu importe la méthode, les gynécologues ont pu constater que « plus les épilations sont fréquentes et intégrales, plus ces risques augmentent ». En effet car le développement des germes venant de cette zone peut survenir après une petite blessure ou d’un matériel qui n’est pas bien désinfecté. 

 

epilation-maillot-infections-vaginales-sante-intime-1

 

L’épilation du maillot et les infections vaginales, un sujet encore tabou

Là où on devrait s’inquiéter, c’est surtout que plus de la moitié des personnes qui sont touchées par une IST ou autre suite à cet « entretien » de ne le déclare pas. 60% des personnes se disent trop gênées pour aborder ce problème, et ne demandent donc pas l’aide d’un spécialiste. C’ets pourtant parfois indispensable, ou en tout cas, la meilleure solution pour résoudre ce soucis délicat. 

En attendant, pour prévenir au maximum ces risques d’infections vaginales, et les autres, les experts recommandent d’utiliser des produits d’hygiène intime pour laver votre sexe, de bien désinfecter vos appareils dépilatoires avant ET après utilisation, d’éviter les vêtements trop serrés au niveau de l’entre-jambes et de ne pas utiliser des sous-vêtements en matière synthétiques. Pour cette partie, rien ne vaut le coton en effet et une bonne vieille culotte plutôt qu’un string par exemple. Et puis surtout, si vous avez un problème, n’attendez pas que celui-ci s’aggrave. Demandez peut-être conseil à d’autres femmes qui pourront peut-être vous aider, ou aller directement consulter un spécialiste pour une solution adaptée.