Chlamydia : attention mesdames, elle peut vous rendre stérile

Chlamydia : attention mesdames, elle peut vous rendre stérile

25 septembre 2019 0 Par clara

chlamydia-risques-fertilité-femme-santé-intime

La chlamydia est une infection sexuellement transmissible qui peut facilement passer inaperçue. Il faut néanmoins rester vigilante car lorsqu’elle n’est pas traitée, elle peut entrainer des problèmes de fertilité chez la femme.

Il suffit d’un oubli, de ne pas se protéger lors d’un rapport pour faire partie des 300 000 personnes infectées par la chlamydia en France. Si les cas ont triplé entre 2012 et 2016, la grande inquiétude réside surtout dans le fait que cette IST ne provoque souvent aucun symptôme et n’est donc pas détectée bine qu’elle soit très courante. Or, sans traitement, elle peut provoquer la stérilité des femmes exposées. Ce sont pourtant les hommes qui ont le plus de chances de se rendre compte qu’ils sont infectés car ils vont le plus souvent avoir des douleurs en urinant ou un écoulement à cause d’une irritation du canal urinaire. Pour la femme, il est plus complexe de détecter une infection à la chlamydia alors que ce sont elles qui encourent les risques les plus graves.

 

Reconnaître la chlamydia : quels symptômes ?

  • Le plus souvent, aucun signe ;
  • Sensation de brûlure en urinant ;
  • Pertes vaginales inhabituelles ;
  • Saignements entre les règles, ou bien pendant ou après les relations sexuelles ;
  • Douleur lors des relations sexuelles ;
  • Douleurs dans le bas ventre ou dans la partie inférieure du dos ;
  • Rectite (inflammation de la paroi du rectum) ;
  • Écoulement anormal par l’anus.

Facteurs de risque

Vous avez d’autant plus de chances de contracter une infection à la chlamydia si vous présentez les caractéristiques suivantes :

  • Avoir plusieurs partenaires sexuels ;
  • Avoir un partenaire qui a d’autres partenaires sexuels ;
  • Ne pas utiliser de préservatif ;
  • Avoir contracté une IST dans le passé.
  • Avoir entre 15 et 29 ans.
  • Être séropositif pour le VIH
  • Avoir une mère porteuse de chlamidiae (qui le transmettra à son enfant à naître).

 

Risque de stérilité et de grossesse extra-utérine

Lorsque la femme est infectée par la chlamydia, les bactéries vont d’abord aller se loger dans le col de l’utérus. De là, elles vont ensuite se propager en passant le long des trompes, provoquant une inflammation. Comme les trompes sont très fine, l’inflammation peut causer leur obstruction, empêchant ainsi l’ovule de passer et provoquant donc, la stérilité. Même lorsque les trompes sont atteintes par la bactérie, les symptômes restent très peu visibles et l’infection peut encore passer inaperçue. Cela ne sera révéler que lorsque les femmes, des années plus tard, viendront consulter pour des problèmes de fertilité. Dans d’autres cas, lorsque l’infection n’a pas entrainé d’infertilité, les lésions causées peuvent favoriser des grossesses extra-utérines, ce qui est très dangereux pour la mère et rend impossible le développement du fœtus.

chlamydia-risques-fertilité-schéma-santé-intime

Attention à tout type de rapport

Il est important de rappeler qu’il est possible d’attraper une infection à chlamydia lors de tout type de rapport : qu’il soit vaginal, anal et même oral. C’est cette diversité des points d’infection qui va être un réel problème et qui fait que cette IST est en forte augmentation. En effet, rares sont les personnes qui utilisent un préservatif lors d’une fellation. Or, lorsque la bactérie va se nicher dans la gorge, même si elle ne provoque pas la stérilité, elle peut se transmettre à d’autres partenaires.

 

Le dépistage indispensable

Étant donné le peu de symptômes que la patiente va ressentir, il est indispensable de procéder à un dépistage par an surtout pour les jeunes femmes. Plus l’infection sera traitée tôt et moins les femmes de chances de devenir stériles. Il ne faut donc pas attendre et penser au dépistage très rapidement après un rapport non protégé.

Il faudra cependant, en plus de la prise de sang, procéder à un test urinaire pour les hommes et un frottis vaginal pour les femmes. Sachez que les frottis peuvent être réalisés par vous-même grâce à un kit de prélèvement disponible dans tous les centres de dépistage. Pour les femmes entre 15 et 24 ans, il est primordial de se faire dépister tous les ans car cette tranche d’âge concentre plus d’un tiers des diagnostics.

 

Traitement

L’infection à la chlamydia se traite très facilement ave des antibiotiques. Il suffit de prendre 4 comprimés en une seule prise pour éradiquer la bactérie. Si l’infection est présente depuis plus longtemps, un autre antibiotique qui se prend sur une semaine saura être efficace. Attention toutefois à bien traiter le ou les partenaires également pour éviter que l’infection ne revienne. Enfin, le fait de l’avoir contracté une fois ne vous immunisera pas, il est donc important d’utiliser un préservatif lors de chaque rapport sexuel.

 

Soyez très vigilante, surtout vous mesdames, car cette infection silencieuse pourrait avoir des conséquences dramatiques sur votre fertilité, alors on dépiste et on utilise des préservatifs.