Tout savoir sur l’éjaculation

Tout savoir sur l’éjaculation

7 août 2019 0 Par clara

éjaculation-santé-intime-header

Toutes les réponses à vos questions autour du sperme et de l’éjaculation. De quoi est composé le sperme, comment se déroule l’éjaculation, est-elle synonyme d’orgasme ? Vous saurez tout.

Composition du sperme

Qu’y-a-t-il dans le sperme ? Il est composé de plusieurs éléments :

  • Des sécrétions qui sont produites par les vésicules séminales. Elles représentent la majeure partie du sperme (65-70%) et se composent de liquide, de sucre et de protéines
  • Des sécrétions prostatiques (15-20%) qui contiennent du zinc, des citrates et quelques oligo-éléments dont la testostérone en petite quantité
  • Des produits des anses épididymo-déférentielles (10-12%) : ce nom barbare indique le passage situé entre les testicules et les vésicules séminales qu’empruntent les spermatozoïdes
  • Le liquide secrété par les glandes de Cowper situées sous la prostate (4-5%)
  • Les spermatozoïdes issus des testicules (moins de 1%)

spermatozoides-éjaculation-santé-intime-spermatozoides

 

Quantité de sperme

À chaque éjaculation ce sont entre 1,5 et 4,5 ml de sperme qui peuvent être expulsés. Mais la quantité varie en fonction de l’activité sexuelle. En effet, ce chiffre correspond à une quantité moyenne après 3 jours d’abstinence. Plus les éjaculations sont rapprochées, plus la quantité de sperme diminue, passant à 1ml quand il y a 2 éjaculations par jour. Et pour un sperme de meilleure qualité, pensez à porter des caleçons.

 

Le liquide pré-éjaculatoire

Avant l’éjaculation, un liquide va être produit par les glandes de Cowper et les glandes péri-urétales (situées au niveau de l’urètre). Il sert à lubrifier l’urètre pour faciliter le passage du sperme lors de l’éjaculation. Ce liquide est donc censé rester à l’intérieur de l’urètre mais il peut arriver que certains hommes aient une hypersécrétion et un écoulement pendant les moments qui précèdent (de plus ou moins près) l’éjaculation. Dans tous les cas ce liquide ne possède pas de spermatozoïdes, il n’y a donc pas de risque de fécondation.

 

Déroulement de l’éjaculation

Elle va se dérouler en 3 phases :

  • L’émission : c’est une phase préparatoire qui permet au liquide de se concentrer dans l’urètre postérieur
  • L’expulsion : le sperme est expulsé en raison de la contraction des muscles du périnée et de l’urètre, de l’ouverture de sphincter strié et de la fermeture du col vésical (qui empêche le sperme de remonter dans la vessie). Elle se produit de façon saccadée espacée de 0,8 secondes environ.
  • L’orgasme : les sensations au niveau du périnée vont induire une sensation de plaisir intense au moment de l’éjaculation. C’est une réponse cérébrale et sensorielle à un mécanisme physique. On pourra observer au même moment d’autres manifestations comme l’augmentation du rythme cardiaque, les pupilles qui se dilatent…

 

Ejaculation et orgasme

Si le phénomène de l’éjaculation induit l’orgasme, il n’est pas obligatoirement lié. Ce serait réducteur que de simplifier ainsi la sexualité masculine. Chaque éjaculation ne provoque pas nécessairement un orgasme et chaque orgasme peut être d’une intensité variable. L’orgasme est une sensation de plaisir global qui part des organes génitaux et du bassin, additionné aux sensations liées à la contraction du périnée et des différents muscles sollicités et va remonter jusqu’au cerveau.

éjaculation-précoce-sante-intime

Contrôler son éjaculation

Il est possible de contrôler son éjaculation grâce à un contrôle du corps et notamment des muscles du périnée. Il s’agira surtout pour l’homme d’arriver à écouter son ressenti et de sentir l’éjaculation arriver avant qu’elle ne se déclenche. Il faudra donc être à l’écoute de son corps. Si cela semble évident comme réponse, dans la pratique, cela est parfois difficile à mettre en place. Il faudra en effet bien connaître ses muscles du périnée pour arriver à les contractant suffisamment pour se retenir d’éjaculer au moment où l’excitation est maximum.