Rupture de frein : que faire ?

Rupture de frein : que faire ?

26 juin 2019 0 Par clara

La rupture de frein est un incident sans gravité mais qui peut être très impressionnant en raison de la perte de sang qui peut être importante. Dans quelles circonstances cela peut-il se produire ? Comment réagir ?

rupture-frein-médecin-santé-intime-prepuce

Le frein, c’est quoi et à quoi ça sert ? 

À l’extrémité du pénis se trouve une zone très sensible, le gland, qui est recouverte par une peau (le prépuce). Lors de l’érection, le gland va se découvrir laissant apparaître, sur la face interne du gland, une partie qui relie le prépuce à la base du gland : il s’agit du frein. C’est un repli muqueux triangulaire qui va permettre au prépuce de remonter pour recouvrir le gland lorsque le pénis n’est pas en érection.  Le frein sera également sollicité dans le cas d’éjaculation précoce où il est recommandé de le pincer pour retarder l’éjaculation et allonger la durée de l’érection (c’est le squeezing).

frein-prépuce-rupture-santé-intime

 

Une déchirure plus ou moins profonde

Ne vous fiez pas eu terme « rupture » qui peut être inquiétant, dans la plupart des cas il s’agit plutôt d’une déchirure qui peut être plus ou moins profonde. Dans certains cas plus rares, il arrive toutefois qu’on arrive à une rupture complète du frein, c’est-à-dire une séparation du frein en 2 morceaux.

Si la blessure n’est pas grave, le saignement provoqué peut quant à lui être impressionnant. Il arrive notamment que l’artériole du frein soit touchée lorsque la déchirure se fait brutalement. A l’inverse, en cas de rupture progressive, la peau s’abîme, le tissu devient fibreux et le frein se déchire sans saigner.

 

Que faire en cas de rupture de frein ?

La première chose à faire est de rester calme. Même si le saignement est important et le moment plutôt mal choisi, la blessure est légère. Il faut stopper le saignement en compressant fermement le gland à l’aide d’un mouchoir ou d’une serviette propre. Une fois stoppé, vous pouvez procéder à un nettoyage de la zone avec du savon et de l’eau si vous n’avez rien de mieux (sinon avec du désinfectant type bétadine). Attention, n’utilisez pas d’alcool car la douleur pourrait être intense.  Si le saignement persiste, vous devez vous rendre aux urgences pour vous faire poser un point de suture (mais dans la plupart des cas cela n’est pas nécessaire). Dans les jours qui suivront, l’application d’une crème cicatrisante est recommandée. Par la suite, il est préférable d’aller consulter un urologue afin de prévenir un autre incident de ce genre. En effet, le frein peut très bien rester trop court après la cicatrisation. SI l’urologue observe une cicatrisation rétractile, il pourra alors proposer au patient une plastie du frein. Il s’agit d’une opération bénigne sous anesthésie locale qui consiste à étirer le frein.

rupture-frein-santé-intime-betadine

Après une rupture de frein, une période d’abstinence de 3 à 4 semaines vous sera demandée, le temps d’une parfaite cicatrisation. Le problème peut toutefois laisser le patient dans une certaine appréhension du retour à une activité sexuelle. Il est alors suggéré de commencer par la masturbation afin de vérifier par soi-même qu’il n’y a ni douleur, ni gène et qu’il peut reprendre normalement.

 

Il est alors vivement conseillé d’en discuter avec son conjoint pour que tous les 2 puissent reprendre une activité progressive sans appréhension d’un nouvel épisode. La rupture de frein ne sera alors plus qu’un mauvais souvenir.